Relaxation et psychomotricité

La thérapie psychomotrice considère l’individu dans sa globalité. L’histoire d’une personne, sa mémoire corporelle, son vécu vient s’exprimer dans ses postures, son comportement. Ainsi, lorsqu’il y a une difficulté, celle ci vient s’inscrire dans le psychisme mais aussi dans le corps: crispation, tensions…

Avec la relaxation, le psychomotricien propose un passage par la sensation, l’éprouvé corporel, au plus près du rythme de la personne afin de « remettre en route » l’expérience d’un corps contenant, fiable et support de symbolisation.

En thérapie psychomotrice, la relaxation est avant tout une expérience corporelle de détente et de conscience du corps, vers la verbalisation du ressenti.

Le psychomotricien est le spécialiste et formé à plusieurs méthodes de relaxation : Jacobson, Wintrebert, Soubiran, Eutonie, Sophrologie, Etirement des chaînes musculaires, relaxation dynamique et thérapeutique… techniques basées sur la respiration venant du Yoga…).

Personnellement, enseignante de yoga pendant plusieurs années et diplômée de la Fédération Française des Enseignants de Yoga (FNEY) ainsi que formée à la relaxation thérapeutique pour enfant et à la structuration psycho-corporelle et danse thérapie de benoît Lesage, j’adapte les différents exercices et propositions à chaque patient, selon son projet.

exercice relaxation

La relaxation en thérapie psychomotrice s’adresse à toute personne :

Anxieuse, stressée…
Ayant besoin de reprendre contact avec son corps dans un cadre contenant…

Qui a subi un changement corporel important…

Qui a besoin de retrouver la sensation d’avoir des appuis corporels fiables..

La relaxation est une technique simple, à portée de tous et utilisable au quotidien. Selon le projet de chaque personne, elle est composée d’exercices :

Visant la relaxation musculaire :des gestes simples permettent de retrouver des réflexes de détente et de bien-être
De respiration : connaître sa respiration pour pouvoir « prendre l’air », «reprendre son souffle », « souffler un peu », « lâcher-prise », « se concentrer » ou « faire le vide », « méditer »,

De visualisation : utile pour personnaliser les outils et augmenter la qualité de relaxation, ainsi les adapter à la vie de la personne :pour préparer un évènement important (examens, performances sportives, accouchement…)

Les différents exercices permettent à l’enfant de se créer sa propre « boîte à outils » dans laquelle il pourra choisir au quotidien ceux qui lui conviennent le mieux, selon ses besoins. Ils sont la pluoart du temps en partie construits avec lui et s’appuient sur son dynamisme et sur son imagination.
Pour toute personne, ces exercices sont simples et peuvent être ludiques, adaptés à chaque âge.

Au quotidien, LA RELAXATION peut être:

un simple outil de détente, diminuant le niveau de tension musculaire
un moyen d’être présent à soi-même, de mieux se concentrer

une réelle solution face au stress et à la pression du quotidien.

Face aux tensions, blocages, insomnies mais aussi face à l’anxiété, un fond de déprime, une irritabilité, la sophrologie offre une réponse : apprendre à se détendre, à respirer pour mieux gérer ses réactions émotionnelles, restaurer une sécurité intérieure, une confiance en soi et une dynamique d’adaptation.

Pour le jeune enfant :
elle lui apprend à connaître son corps, à respirer, à bien s’endormir, à maîtriser sa colère et vaincre sa timidité.

En prenant conscience, il prendra confiance en lui.

En lien avec la scolarité, il expérimente le fait de mobiliser son attention, affine ses qualités d’écoute et de disponibilité, développe ainsi sa concentration.


L’adolescent :
La relaxation thérapeutique permet à l’adolescent d’intégrer ses changements corporels, d’être plus conscient de lui, de ses capacités, de ses possibilités d’autonomie et de maîtrise.

La femme enceinte :
outil Les 3 types d’exercices décrits plus hauts permettent de mieux vivre sa grossesse en intégrant et en acceptant les changements corporels, et de créer ainsi, une disponibilité toute particulière à elle et son bébé.
La grossesse est une période pendant laquelle la future maman pourra acquérir des techniques physiques et mentales (respiration, relaxation, posture, concentration, visualisation…) et mettre ainsi en place des repères essentiels lors de l’accouchement.
Le jour de l’accouchement, la relaxation pratiquée auparavant lui permet d’être présente et active, utilisant les techniques acquises.

Le sportif :
La relaxation permet et l’écoute de son corps (sensations musculaires, respiration…) permet au sportif d’enrichir son schéma corporel, en renforçant l’adaptation posturale, gestuelle et tonique.
Le travail sur la respiration et la concentration, les méthodes de récupération, la préparation mentale, l’approche des états modifiés de conscience sont autant d’outils qui prennent là tout leur sens pour faire face à la compétition, à l’exigence des entraînements et à une bonne gestion du stress.

Dans la pathologie des addictions et les projets de sevrage au tabac ou d’autres substances, mais aussi dans les troubles psycho-somatiques , les troubles sexuels, les pertes sensorielles : basse vision, prebyaccousie ,la relaxation aura une place de première importance dans la thérapie psychomotrice proposée. En effet la synergie des effets de ces 3 types d’exercices présentera les mêmes avantages : travailler sur une sensation particulière du corps en état de détente et sur une conscience de ses états modifiés au niveau neuro-musculaire et neuro-sensoriel permettra de renforcer la sensation d’un corps fiable et sécurisant, le projet d’autonomie de la personne et ses capacités de maîtrise mais aussi ses capacités d’intégration d’une nouvelle image du corps .

L’objectif est de pouvoir être rapidement autonome quant à son propre bien-être et à sa détente. Une pratique personnelle à divers moments de la journée, déterminés ensemble, sera souvent encouragée.